ngouLa Ngounié

Née à l'extrême sud du pays, la Ngounié, gros affluent de l'Ogooué, arrose la grande plaine forestière qui sépare le massif cristallin du Chaillu des monts lkoundou. L'habitat, sur ses rives, est l'un des plus anciens du Gabon. Dans cette province d'une superficie de 37 750 km2, les populations Eshira, Pindji, Pounou, Tsogho et Vili arrivées par des vagues de migrations successives, vivent en bonne intelligence. L'organisation sociale et religieuse traditionnelle est toujours présente dans la vie quotidienne, surtout les cultes du Bwiti et du Ndjembé (société secrète féminine). Massifs abrupts, plaines, forêts épaisses, savanes, rivières et lacs, falaises, grottes profondes et vastes zones agricoles modèlent le paysage parsemé de hameaux et de villages. Au siècle dernier, en décembre 1858, l'explorateur du Chaillu parvient par la Ngounié, à la hauteur de Fougamou. Il y découvre les différentes populations riveraines qu'il décrit au cours de son second voyage. Par la suite, les missions catholiques de Mandji, Sindara et Saint-Martin ont été fondées. Le visiteur saura apprécier la beauté et l'authenticité de cette province jusqu'alors un peu oubliée.

6bb52hox