gabon_1

Ogooué est le nom d'un fleuve du Gabon, d’une longueur de 1200 km, qui prend sa source dans les Monts Ntalé, à une altitude de 840 mètres. L’Ogooué se jette dans l’océan Atlantique par un delta marécageux au sud de Port-Gentil après avoir suivi un cours pincipalement d'Est en Ouest.

Affluents de rive droite :

  • Mpassa (longueur : 136 km)
  • Lékoni (longueur : 160 km)
  • Sébé (longueur : 232 km)
  • Lassio (longueur : 160 km)
  • Ivindo
  • Okano
  • Abanga (longueur : 160 km)

Affluents de rive gauche :

  • Leyou (longueur : 90 km)
  • Lolo (longueur : 240 km)
  • Offoué (longueur : 170 km)
  • Ngounié

Pendant des siècles, ce fleuve a été le grand et unique boulevard permettant depuis l'Océan d'atteindre le pays Batéké.

Encore ne s'agissait-il pas d'une promenade de tout repos : des rapides, particulièrement dans sa zone centrale, avaient vite fait d'exclure les piroguiers inexpérimentés... à supposer qu'ils aient réussi à frnachir les différents "octrois" organisés le log du fleuve par les ethnies riveraines.

Bien qu'il ait perdu son monopole exclusif d'autoroute liquide, l'Ogooué est toujours traité en seigneur, et son importance est soulignée par le fait qu'il a donné son nom à 5 des 9 provinces gabonaises ( Haut-Ogooué, Moyen Ogooué, Ogooué Ivindo, Ogooué Lolo, Ogooué Maritime).

haut_ogooue3En partant du sud, sa rive droite reçoit d'abord à Franceville la Mpassa, célèbre pour son pont de lianes, déja admiré par Savorgnan de Brazza, puis la lékoni, avant Lastourville.

Dans la courbe que dessine le fleuve avant Booué, voici l'Ivindo, dont le cours, tantôt navigable, tantôt cascadant et cascadeur vient du nord, et il faut etre Okandè pour parfois se mesurer a l'ivindo.

lope_ogooue_mt_brazzaUn peu plus loin, l'Okano, qui descend lui aussi du nord, suscite sur les bords de son cours inférieur, navigable, un chapelet de petites villes.

Enfin l'Abanga vient apporter un dernier concours au fleuve avant que celui-ci, qui ne sait plus que faire de ses eaux, ne se disperse en multiple bras, ne remplisse des lacs, n'émiette les terres dans toutes les directions et ne finisse par se jeter dans l'Océan Atlantique en étreignant à l'ultime seconde l'île de Mandji, avec Port-Gentil.

Sur la rive Gauche, Voici la Lolo, né dans les massif du Chaillu, tout comme l'Offoué qui borde la reserve de la Lopé et rejoint l'Ogooué un peu avant Booué, tout comme la Ngounié, qui décrit une courbe vers l'ouest avant de remonter vers le nord ouest et de rencontrer le fleuve en amont de Lambaréné.

radeauAvec ses affluents et les affluents des ses affluents, l'Ogooué s'immisce partout, sauf dans 2 provinces : l'Estuaire et la Nyanga.

Cet Estuaire doit son orgueil au fait qu'à son embourchure s'étent Libreville elle même, tandis qu'un peu plus bas le port moderne d'Owendo est situé carrément sur le fleuve, bien qu'il soit en eau profonde.